Trader expatrié en Chine, vous êtres déjà au courant et avez déjà sûrement vu les effets de la récente annonce des autorisés Chinoises d’interdire le bitcoin. Comme a affirmé le directeur financier de eToro :

Nous avons tous placé beaucoup d’espoir dans ce que Bill Gates a qualifié d’être « bien plus qu’une devise », ainsi, nous avons tous les raisons de penser que la baisse engendrée par cette interdiction ne sera que temporaire

Le bitcoin a connu une ascension fulgurante au cours des dernières années en Chine, pays où la plupart des transactions en bitcoin avaient lieu. Vous l’avez peut-être vécu vous-même, c’était possible d’acheter en bitcoin dans plusieurs magasins d’ecommerce chinois, et même de prendre un taxi. Mais l’absence de régulation de la monnaie est l’argument des autorités pour finir avec le trading de cette cryptomonnaie. Les autorités conseillent les détenteurs de la monnaie à trouver des moyens de s’en défaire.

Les annonces ont semé la panique en Chine et la chute de la monnaie dans les principales agences cambiales est conséquente, et aussi l’éther et d’autres cryptomonnaies commencer en processus de chute. Par contre, sachez, cher trader expatrié, qu’en aucun moment les agences ont interdit les investisseurs chinois ou ressortissants d’autres pays, d’investir en dehors de la Chine. Par contre, deux des plateformes de trading en chine, la BTCC et la Huobi affirment qui n’ont pas encore reçu une notification officielle des régulateurs pour clore ses activités.
L’essor du bitcoin en Chine peut s’expliquer par les possibilités offertes par cette monnaie de faire des opérations en dehors du système bancaire chinois, ou encore de spéculer contre la baisse de la monnaie du pays, le yuan. Certains spécialistes croient, cependant, qu’il s’agit d’une mesure temporaire, afin de mieux connaître ce marché et mieux pouvoir le réguler.

Après le communiqué émis par la banque centrale et des organismes de régulation et gouvernementaux, le projet de loi se vote au parlement chinois avec des avis partagés. Tandis que certains parlementaires s’attaquent aux activités frauduleuses que le bitcoin pourrait financer, d’autres défendent la création d’une monnaie numérique chinoise telle que la Banque Populaire de Chine est en train d’envisager, une sorte de « China Coin », encore plus facile à réglementer ou à suivre que la monnaie en papier.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *